Bien sûr je me devais de faire le premier Fly Away à propos de Londres, 7 ans passés là-bas laisse des marques. C’est le premier et surement pas le dernier, il y a tellement d’endroits que j’aime qu’il serait difficile de tout caler dans un seul post.

Comme j’habitais Old Street, on va commencer par mon quartier. La plupart des Londoniens connaissent ce quartier essentiellement pour ses discothèques mais c’est en fait un rond-point assez hideux que l’on a surnommé plus récemment Silicon roundabout. La City a gagné du terrain et il est pratique pour ces nouvelles compagnies technologiques d’en être proche. Résultat c’est un quartier assez vivant de jour, comme de nuit. D’ailleurs si vous vous trouvez dans la station de métro un vendredi ou samedi soir, il y a un bon défilé de tenues loufoques. Mais ne croyez pas que les gens les fixent, au contraire, comme dans tout Londres, vous vous faites plus remarquer si vous êtes habillé conventionnellement.

Grâce à ces nouveaux travailleurs, un marché est passé de 3-4 vendeurs 3 jours par semaine à plus d’une vingtaine 5 jours par semaine. C’est essentiellement pour le déjeuner, donc si vous passez par là en allant au Barbican (voir plus loin), voici la camionnette à repérer. Sautez sur leur burritos même si il y a une longue queue!

De gauche à droite et de bas en haut; métro, restaurant Byron à Islington, pub, Barbican centre, Barbican centre, street photo, détail métro, Whitecross street, Royal Opera House

 

Au bout de la rue, il y a le Barbican Centre; “love it or hate it” (aimez-le ou détestez-le). Certains trouve ces bâtiments mornes voire horribles d’autres (dont moi-même) vous diront que c’est un pari complètement dingue que de penser que toute l’architecture soit organisée au dessus du niveau de la rue. Je m’aperçois que c’est difficile à expliquer. C’est un centre artistique par lequel on accède uniquement par escalator (excepté l’ancien accès routier transformé pour les piétons) car le niveau de la rue est composé de bassins et parcs; C’est comme un enclos, il y a beaucoup de logement qui gardent un aspect assez rétro. Bref c’est à la fois visible et caché. Comme beaucoup se perdaient à l’intérieur, ils ont tracés des lignes jaunes qui relient les stations de métro les plus proches vers le centre.

La première fois que j’y suis rentrée, je me suis tout de suite sentie à l’aise, comme à la maison. Le hall central est immense et il y a toujours des gens qui travaillent sur leur ordinateurs portables depuis les canapés et tables de travail. La bibliothèque a aussi une belle sélection de livre d’art, notamment toutes les brochures liées aux expositions passées. C’est d’ailleurs pour cela que je vous conseille de vérifier le programme avant de partir. Il y a aussi de très bons concerts, j’y ai vu entre autre Mariza, Goran Bregovic, Efterklang et José Gonzales.

Après l’expo ou le concert, il y a un petit self avec de bon petits plats ou gâteaux au rez-de-chaussé, le Barbican Food Hall.

Si comme moi vous êtes fan de la série culinaire The Naked Chef de Jamie Oliver, son ancien appart est pas très loin. J’ai tout de suite reconnu quand je suis passé devant la première fois et d’ailleurs quand il a été mis en vente, l’annonce jouait bien sur le fait qu’il appartenait avant à un “celebrity chef”. Voilà pourquoi on trouve de l’autre côté du rond point le premier restaurant de Jamie Oliver Fifteen. Il faut un bon budget mais c’est un vrai délice. Si vous ne l’avez pas, n’ayez crainte, pas très loin il y a mon restaurant Thailandais préféré, Thai Thai. Comandez le coconut rice et tamarind duck, une tuerie! Vous allez lecher l’assiette tellement c’est bon. Et la bonne nouvelle c’est qu’ils font souvent des offres spéciales, et il y a souvent un spectacle de danseuses thailandaise le weekend.

Finalement, un autre marché pas très loin, le dimanche, Columbia Road Flower market. J’aime bien m’y promener au printemps (entre 2 averses). Il y a là un bon magasin de tissu, Beyond Fabric, qu’ils fabriquent eux-même donc vous êtes sur de ramener quelque chose d’original, comme celui ci. Au retour, rien de mieux qu’un bon plat classique anglais dans un caff’ revu et corrigé, Albion, et on prend une patisserie à emporter dans la boulangerie adjacente. Si vous y êtes en été, arriver tôt et vous aurez peut être une place sur leur terrasse sur le toit où ils y font des grillades à The Boundary

Albion, Columbia road market, Albion, St Paul

Voilà pour cette fois, à la prochaine.

 

Leave A

Comment

24th avril 2012
ahhh londres...j'en suis fan..je pourrais y aller tous les mois si je m'écoutais!
Répondre
24th avril 2012
Tu arrives à me rendre nostalgique alors que j'y étais il y a à peine 15 jours ! ^^
Répondre
admin
25th avril 2012
Merci les filles! Avec tous les voyages qu'on y fait, si un jour vous y êtes en même temps que moi, je vous emmènerai faire un tour ;)
Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.